AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah Ewin

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/04/2015
Age : 22

Carte d'identité
Age: 28
Relation amoureuse: Celibataire
Autres:

MessageSujet: Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]   Jeu 16 Juil - 23:43

Il avait encore pensé à lui cette nuit... Il en avait marre. Il ressemblait à un petit puceau frustré sexuellement... Bon certes il était frustré mais il avait l'habitude maintenant. L'homosexualité n'était pas une chose facile à assumer et pour trouver des partenaires dignes de confiance... C'était... la croix et la bannière. Il soupira, assit sur son lit, il était rentré du travail il y avait peu de temps et il se reprenait à cogiter sur ce sujet. Il aurait aimé parfois pouvoir se retirer cette partie là du cerveau pour avoir un peu la paix. Il s'allongea, ramenant ses mains l'une dans l'autre, près de son coeur, dans une position presque funéraire. Il observa le plafond, se demandant ce qu'il devait faire et si ce petit jeu allait durer encore longtemps. Il se doutait bien que l'autre l'avait surement déjà oublié lui. Alors pourquoi n'arrivait-il pas à en faire de même pour sa part ?

Il était repassé plusieurs fois devant la taverne sans avoir le courage d'y rentrer et de le chercher. Il aurait eut l'air stupide en plus... Alors à chaque fois il avait passé son chemin. Quand il l'avait croisé dans les rues de la basse ville, il avait rougit chaque fois sans être vraiment sur que l'inconnu l'avait vu lui de son côté. Il s'était sentit ensuite stupide avant de se laisser noyer parmi la foule.

Il se redressa, un peu hésitant. Il en avait marre. Il devait mettre un terme à tout ça. Abréger cette frustration et souffrance. Il prit des vêtements un peu plus présentable que ceux qu'il portait à l'instant. Il irait en civil, pas d'uniformes cette fois. Il avait déjà assez gaffé comme ça la dernière fois. Il ferma les derniers boutons de sa chemise et enfila sa paire de chaussure avant de sortir de sa chambre. Toute la maison était calme et silencieuse. Son frère et sa mère devait être encore entrain de travailler... Il sortit de chez lui avant de prendre le chemin de la taverne. Il marchait d'un pas ferme et décidé. Mais plus il se rapprochait de l'établissement et plus il sentait ses pas ralentir malgré lui. Il était entrain de stresser... Une angoisse qui lui tordait le ventre... Mais bon sang il s'agissait juste d'un inconnu alors pourquoi tant de chichi ? Il grogna, se reprenant pour se remettre à avancer à vive allure.

Bientôt il se retrouva tout près des deux établissements et il vit que sa boutique était toujours ouverte. De l'hésitation à nouveau... Non il ne devait pas hésiter. Il fallait qu'il le fasse ou il craignait pour sa santé mentale. Il franchit le seuil de la boutique, posant son regard sur cet inconnu qui avait tant hanté ses nuits et ses pensées. Son coeur s'emballa mais il ne flancha pas. Par chance la salle était vide. Il referma la porte, l'air sur de lui... Ou du moins il espérait en avoir l'air. Ses pas le guidèrent jusqu'à lui alors que déjà ses joues commençaient à se teinter de rouges. Quand enfin il fut face à lui, ses doigts tremblant mais rapides se glissèrent dans cette épaisse chevelure brune, ramenant son visage vers le sien sans attendre son avis. Et cette fois ce fut lui l'investigateur du baiser, ses lèvres se plaquant contre les siennes avant de se mouvoir dans un baiser brûlant mais terriblement timide. Il goûtait à nouveau à ses lèvres... Et c'était bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aizel Feurisson

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : Au fin fond de sa boutique

Carte d'identité
Age: 33 ans
Relation amoureuse: Célibataire
Autres:

MessageSujet: Re: Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]   Ven 24 Juil - 16:11

Toi qui hante mes pensées et mes fantasmes

La journée s'était passée dans le calme le plus absolu. Aizel aimait ce calme et cette tranquillité. Les rares clients qu'il avait étaient simplement venu chercher leur commande. Toute sorte d'armes étaient fabriquées ici, mais elles étaient faîtes à l'avance et entreposée dans l'armurerie. Celles qu'on demandait sur mesure n'étaient faîtes que certains jours, lorsque le collègue du feurisson venait travailler dans les forges avec lui. Le travail était long, fatiguant, et en période de canicule, il n'en était que plus insupportable. Il travaillait donc de nuit dans la fabrication du métal. Le noiraud avait suait à grosse gouttes deux nuits auparavant, la chaleur étouffante de la forge irritant ses sens. Il avait beau être un monstre de type feu, il n'aimait pas cette chaleur... humaine. Pas lorsqu'il était enfermé ainsi.

Les extras profiteraient du temps ensoleillé pour leurs recherches dans la Grande Morte. Ses eaux étaient moins profond et les carvanhas seraient plus facile à trouver. On en trouvait un ou deux, Aizel les avait déjà vu. Il s'était penché sur les eaux pendant l'une de ses chasses, à la recherche d'un sharpedo... Mais ne s'y était jamais vraiment approché. Ils étaient des ennemis mortel pour lui. Le monstre Brutal comme l'appelait les humains était redoutable. Avec son banc de carvanhas, il pourrait dévorer le bois des barques et même des bateaux plus volumineux. S'ils parvenaient à saisir Aizel et a le tirer dans les profondeurs... Il se ferait dévorer en quelques secondes.

Le soir commençait à pointer à l'horizon, mais il faisait encore clair à l'extérieur du magasin. Il irait sans doute recommencer à boire le soir venu, à moins qu'il ne décide de faire une pause dans ses beuveries. il devait éviter d'y devenir accro, au risque d'être jeté hors des murs lorsqu'il finirait ivre mort, oubliant sa priorité dans la ville. Nettoyant sa propre épée, assit sur un tabouret, son regard d'or resta posé sur la lame luisante. La porte s'ouvrit, puis se referma, mais Aizel ne daigna pas regarder le nouveau venu. Il prit soin de poser son arme sur le comptoir et enfin se leva. Il n'allait pas l'ignorer indéfiniment. Et l'adulte le reconnut sans une once de difficulté.

Le hunter qu'il avait embrassé, qu'il avait ridiculisé. Venait-il se venger ? Le brun se prépara à lui faire face, les sourcils froncés. Un grondement sourd s'estompa dans sa gorge et il chercha du regard la venue de ses acolytes... Avant de se rendre compte que l'homme n'était pas en uniforme. Il haussa un sourcil, le regardant venir vers lui, observant ses joues rougir au fur et à mesure que le cuir de ses semelles frappaient sur le sol de la Faux du Crépuscule. Aizel attendait une réponse et ouvrit la bouche, débitant les mots habituels réservés à ses clients potentiels... Mais il fut contraint de se taire.

Le jeune homme passa sa main dans les cheveux du feurisson, le faisant écarquiller les yeux de surprise. Aizel fut tiré en avant, forcé de se pencher. Les lèvres gerçaient de la sentinelle se plaquèrent contre les siennes et un baiser brûlant débuta entre eux. Ce n'était plus le commerçant qui... L'agressait, si on pouvait appeler ça une agression. C'était ce jeune homme qui avait été ivre qui venait à lui, qui venait happer ses lèvres avec timidité mais également avec cette assurance de débutant. L'homme d'âge mature ne savait plus quoi penser. Il se laissa faire, gardant les yeux ouvert, observant son visage... Et bientôt... Il en voulut plus.

Sans crier gare, Aizel lui rendit avec passion. Ses mains se posèrent sur ses hanches, l'entrainant avec lui contre le mur. Il en voulait plus. Toujours plus. Cette limite qu'il s'était fixé était en train de se rompre... Et il ne faisait rien de mal après tout. Tant qu'il garderait ses vêtements, il pourrait se permettre cet échange avec son complice. Ses doigts se pressèrent contre son bassin, le forçant à plaquer son corps contre le sien. Ses lèvres devinrent plus dévorante, mordant dans le rempart de chair, soupirant parfois contre ces dernières en reprenant dans un halètement son souffle. Il devait s'arrêter. Le brun était venu l'embrasser, pas réclamer qu'on le prenne contre un mur !

Mais Aizel fut incapable de s'arrêter, dirigeant ses mains sur ses rondeurs, les massant à travers ses vêtements. Sa langue vint reprendre les rennes de cette danse endiablée dans leurs baisers, se terminant sur une caresse sur le coin de ses lèvres. Il ramena son visage contre son cou, sentant son odeur. Elle était plus puissante ici, meilleure... La sentinelle avait une odeur unique, comme chaque homme. Le feurisson parvenait à toutes les différencier grâce à son odorat plus développé... Et celle du garçon sentait la cannelle et l'homme. C'était une odeur délicieuse à laquelle il se laissa succomber, venant mordre délicatement sa gorge... Il ne se contrôlait plus.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

- LITTLE MEMORIES OF THE PAST -




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Ewin

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/04/2015
Age : 22

Carte d'identité
Age: 28
Relation amoureuse: Celibataire
Autres:

MessageSujet: Re: Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]   Lun 3 Aoû - 20:44

Pendant un court instant Elijah eut peur que l'homme le rejette, il était resté immobile et sans réaction à son baiser. Comme s'il ne voulait pas de ce baiser mais qu'il n'osait pas le repousser. Le jeune homme sentit son coeur chanceler quelques secondes avant d'être soulagé. Il sentit finalement les mains de l'homme venir agripper ses hanches et le baiser prit une tournure plus ferme. L'assurance de l'homme rendait le baiser plus agréable. Il avait sans doute bien plus d'expérience que lui... Après tout le hunter n'avait eut que très peu d'amant dans sa vie... Il faut dire que ce n'était pas une chose facile avec son frère, les autres hunters,l'opinion des gens sur cette pratique. Et puis... L'homme était plus beau que lui... Il avait surement plus de choix que le jeune homme basané. Le souffle commença à lui manquer mais il ne voulait pas cesser de l'embrasser, relâcher ses lèvres. C'était un soulagement tellement fort...

L'homme l'entraîna vers le mur, collant avec fermeté son corps au sien, obligeant la sentinelle à restreindre ses réactions physiques... Il ne voulait pas passer pour un puceau précoce non plus... Mais il lui semblait que l'homme aussi vivait cela comme une libération... Il sentait son souffle chaud contre ses lèvres alors que ses dents tiraient parfois sur les siennes, l'excitant d'autant plus. Ses doigts se glissèrent sur sa nuque, s'enfonçant doucement dans sa peau pour ne pas perdre ce contact. Il voulait cet homme... Il le désirait... Et il ne comptait pas partir sans avoir eut ce qu'il voulait.

Un faible gémissement lui échappa quand les mains de cet inconnu se posèrent sur ses rondeurs, brisant la concentration qu'il gardait pour s'empêcher de gonfler. Il ne put empêcher son membre de durcir contre le bassin de l'homme. Ses joues redevinrent légèrement rouges, un peu gêné mais au fond... à quoi bon ? Ses yeux se fermèrent et son dos s'arqua alors qu'un son presque mélodieux s'éleva du fond de sa gorge, réponse de la morsure de l'homme. Il abandonna sa nuque et ses mains se glissèrent contre son torse. Haletant il rouvrit les yeux pour le regarder.

"Ne t'arrêtes surtout... pas..."


Il referma les yeux, abandonnant sa bouche au chasseur, sa main droite se glissant entre les jambes de l'homme pour le masser et l'exciter un peu plus. Il voulait qu'il le prenne, là contre le mur... Ou contre le comptoir... Il s'en fichait, tant que l'homme lui faisait effleurer le paradis, apaisant son esprit et sa libido de frustré. Il sentait le membre contre la paume de sa main et il ne put s'empêcher de sourire légèrement, il était gâté par la nature comme il l'avait imaginé à la taverne la dernière fois... Son regard se dirigea toutefois vers la porte de la boutique, le poussant à dire d'une voix haletante.

"On devrait.... Fermer la porte à clé non...? S... Si quelqu'un rentre...?"


Si le chasseur était du genre à ne pas s'inquiéter du regard des gens,la sentinelle un peu plus et il n'avait pas vraiment envie qu'un client pousse la porte de la boutique et les surprenne pendant leur partie de jambe en l'air...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aizel Feurisson

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : Au fin fond de sa boutique

Carte d'identité
Age: 33 ans
Relation amoureuse: Célibataire
Autres:

MessageSujet: Re: Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]   Lun 7 Sep - 21:20

Toi qui hante mes pensées et mes fantasmes

L'hunter avait la peau douce et chaude, mais la corne de ses doigts restait plus dur à force de les martyriser dans son travail. Ses ongles étaient court et abîmés, faisant frémir Aizel au contact de ces derniers sur sa nuque. Il sentit cette pulpe délicate caresser la base de ses cheveux, lui arrachant un frisson d'aise. Et la voix qui s'échappait de cette gorge au somptueux parfum naturel... Bon dieu, le monstre aurait pu se damner pour l'entendre de nouveau. Et elle continua, déferlant de nouveau au creux de son oreille, réveillant les instincts primitifs des deux hommes qui avaient soif d'amour et d'étreintes. Hélas... Cet amour entre eux n'était qu’éphémère, car une fois que les bêtes seraient comblées, elles repartiraient chacune de leur côté. C'était évident pour le chasseur, évident et surtout la plus sage décision. S'attacher ne faisait qu'attirer des ennuis.

- Ne t'arrêtes surtout... pas...

Le feurisson ne tarda pas à durcir dans son pantalon, dès que les doigts taquin de son amant vinrent effleurer l'emplacement de sa virilité. Il ferma les yeux, parcourut d'un nouveau frisson, son torse venant se coller contre celui du brun. A chaque respiration, il sentait le corps de son compagnon se soulever, se frotter contre le sien. Aizel remonta ses lèvres le long de sa gorge, jusqu'à son oreille. Il vint mordiller son lobe, jouant avec ce dernier. Puis ses dents continuèrent leur ascension contre son cartilage, tirant légèrement dessus tandis que son bassin se mouvé volontairement contre la paume inconnue.

- On devrait.... Fermer la porte à clé non...? S... Si quelqu'un rentre...?

Mais le jeune homme avait le don de casser les bonnes ambiances. L'adulte leva les yeux au ciel, soupirant faiblement. Il pesa le pour et le contre, toujours aussi silencieux. Sa main s'attarda sur sa fesse gauche, la caressant du bout des doigts, comme si la réflexion l'empêchait de penser à la suite de ses mouvements. Finalement, il pinça cette dernière et se redressa, surplombant son cadet avec une certaine dominance mais également avec virilité. Il posa sa main sous son menton, le prenant entre ses doigts. Son pouce se glissa sur ses lèvres, puis entre celles-ci, venant caresser sa dentition inférieur, le regard brûlant. Ses yeux d'or restèrent encrés dans ses prunelles et Aizel leva son autre main. Il la dirigeât sur ses propres lèvres, levant l'index devant, comme pour lui intimer le silence. Et enfin... Sa voix s'échappa dans un ton grave et rauque, pleine de promesses sauvage.

- Alors tu ferais mieux d'éviter de faire du bruit pour qu'ils ne soient pas curieux de savoir ce qui se passe ici.

Mais l'hunter avait raison. Il ne pouvait pas se permettre qu'on le trouve dans une position si compromettante. Mais le lâcher et aller jusqu'à la porte alors qu'il n'aurait plus sa chaleur corporelle ? Le choix était vite fait. L'hybride l'empoigna par l'épaule pour le repousser dans l'arrière boutique. Une table en bois de chêne était collé au mur non loin de là. Il se félicita d'avoir débarrassé les diverses armes qui jonchés dessus quelques heures plus tôt. Néanmoins, il ne le ramena pas immédiatement contre, revenant plutôt le plaquer contre le mur. Hâtivement, il retira le haut de son compagnon, puis ne tarda pas à faire glisser son pantalon le long de ses cuisses.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

- LITTLE MEMORIES OF THE PAST -




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Ewin

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/04/2015
Age : 22

Carte d'identité
Age: 28
Relation amoureuse: Celibataire
Autres:

MessageSujet: Re: Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]   Mer 16 Sep - 12:49

Son esprit s'embrouillait, il avait du mal à réfléchir ou rester concentrer... Son désir pour cet inconnu était tellement fort... Il avait brisé d'un simple baiser les barrages que le jeune homme avait mit des années à construire... Il ne devait pas faire ça avec un inconnu... Dans un endroit où des gens pouvaient les voir. Mais qu'importe. Qu'il soit envoyé en enfer, il n'en pouvait plus de se retenir et d'attendre. Le chasseur semblait d'ailleurs réfléchir, ses légères caresses sur ses rondeurs le faisant frémir. Ah c'était si bon... Il ferma les yeux pour profiter pleinement de cette sensation. Aussi il sursauta en sentant un pincement, l'obligeant à rouvrir les yeux. Son amant s'était redressé et le surplombait avec encore plus de prestance et de dominance... Eli ne put s'empêcher de rougir d'avantage. Sa large main, chaude, se glissa sous son menton, le capturant entre ses doigts et rapidement son pouce franchit la barrière de ses lèvres. Le coeur de la sentinelle battait la chamade et il aurait pu fondre en cet instant tant son excitation était forte et insoutenable.

" Alors tu ferais mieux d'éviter de faire du bruit pour qu'ils ne soient pas curieux de savoir ce qui se passe ici."


C'était beaucoup lui demander ça... Il n'avait rien fait depuis si longtemps... Il n'était pas sur que sa conscience tienne assez bien pour éviter ce genre de d'accident. Il allait lui répondre quand une main sur son épaule l'entraîna vers l'arrière boutique sans lui en laisser le temps. Il se mordit la lèvre, la table attirant tout de suite son regard. Cela ferait parfaitement l'affaire... Son corps fut plaqué de nouveau contre un mur. Et sans plus attendre l'homme le débarrassa de ses vêtements. Il eut un léger frisson et ferma les yeux quelques instants, ses doigts revenant sous son haut pour caresser son torse. Son regard noisette se posa sur celui de l'homme, légèrement voilé par l'excitation. Il ne voulait plus attendre... Ils avaient assez jouer. Et à son tour il défit son pantalon, le détachant de sa taille pour pouvoir dévoiler un peu plus de peau. Ses doigts, fins et adroit se glissèrent dans ce dernier rempart de tissu pour venir chercher un contact direct avec les attributs de l'homme. Son autre main attira sans délicatesse son visage contre le sien pour l'embrasser sauvagement, haletant. Il ferma les yeux et ses ongles s'enfoncèrent dans la peau de sa nuque.

"Arrêtons de jouer..."

Ses dents mordirent en douceur ses lèvres, son regard, mélange d'envie, d'insolence et de plaisir, revenant s'ancrer dans le sien. Ses caresses s'intensifièrent et il vint nicher son visage dans son cou, sa bouche tout près de son oreille pour qu'il puisse se régaler de ses gémissements. Son corps brûlait... Il lui semblait qu'il allait prendre feu... Il fallait que l'homme s'occupe de lui... Qu'il éteigne le feu qu'il avait en lui...Et vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Donne moi ton nom, toi inconnu qui hante mes pensées et mes fantasmes. [PV Aizel][NC-16 Yaoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'injustice me donne envie de frapper. (Lily-Ana)
» l'âne qui donne l'heure
» Donne caniche 3 mois et demi
» Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]
» [Donne] Une table bar, avec deux chaises pliantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ygrahis  :: Basse Ville :: Quartier modeste :: La faux du Crépuscule-